Accueil > Nouvelles > Un semblant à refaire

Un semblant à refaire

dépôt
8 avril 2014, par Dominique

C’est très simple : vous allez sur archive point org et vous cherchez Meens. Vous le trouvez, et ses archives.

Désormais ce sera là : https://archive.org/search.php?query=meens

Le discours n’étiquette en aucun cas le dehors : le dehors paraît qui fait signifier le discours.

Des mille livres à relire, ou c’est que nous voudrions rêver de n’en ouvrir aucun, suspendu à l’expérience (au vécu !), l’expérience précisément extrait trois bouts de La troisième Lacan : « Le réel n’est pas le monde, il n’y a aucun espoir d’atteindre le réel par la représentation » ; « Le réel du même coup n’est pas universel » ; « C’était pour illustrer la vanité de tout coït avec le monde, c’est-à-dire de ce que on a appelé jusqu’ici la connaissance ».

On me dira que je mélange tout et c’est vrai. Ce tout mélangé fait un nous disposé à ouvrir mille livres malgré son vécu. Tenez, un merle bouché par un boucan d’enfer dont nous ne sommes pas sûr qu’il, le merle, l’entende. Nous, ces jours-ci, qui nous promettaient merveilles il y a six mois, on n’entend plus que ça, que le bruit de la jouissance humaine. Les Messieurs que nous entendions s’engueuler là autour, en français d’abord, puis les invectives fusant, dans leurs langues natales respectives, là autour des machines qu’ils servent, n’y sont pas par plaisir, je vous l’accorde volontiers, mais le prolétaire, ah ! le prolétaire ! Ça oui ouissez moi ça, avec un merle pour témoin*.

Un merle sans illusion, archive.org


article précédent : "De l’or j’pile !"

article suivant : X, Y and Z (1982-84)