Accueil > Nouvelles > Printemps-Sonnet

Printemps-Sonnet

pour les esgourdes
8 juillet 2011, par Dominique

Jean-Paul Hirsch souhaitait du son venu de chez nous pour le site des éditions P.O.L. À écouter là-bas, à lire ici, un sonnet Gorgé-Meens, donc. La série de Luca Giordano sur le conte de Psyché est à voir de même que ses tableaux proposés par les Musées Nationaux. Nous apprécions particulièrement ses philosophes.

luca giordano





entrevoir


PRINTEMPS - SONNET

rien n’est plus répugnant qu’une leçon morale

c’est conclure sur les buées venues au ciel

des arbres en avril à bercé avec du miel

pour contenance de la chanson pastorale

notre printemps a la brutalité d’un dieu

cris et folie partout sous couvert de verdure

cyprine et sperme ruent tambours dès l’ouverture

le théâtre viendra plus tard jouer l’idiot

d’entrée la mort la purée le gâchis l’aller

laissé comme on lâcherait les chiens avant l’heure

et le dieu rit de voir ses chiennes nues sur l’heure

plus tard les nids le duvet chaud le pis aller

tenu mes filles ce couteau larme indolore

bonheur insoupçonné quand vous voudrez éclore


article précédent : École

article suivant : Nuit exaspérante de Radio-Grenouille

Article au hasard :

Image
Dérive

voyez "drift" en anglais

assezvu © 2018 contact